Conseils et précautions pour piloter un drone

No votes yet.
Please wait...

Conseils et précautions pour piloter un drone

Le crash d’un drone est habituel et se produit régulièrement, il peut être du à plusieurs facteurs comme l’apprentissage, une tentative de loopings et de flips, problèmes électroniques ou mécaniques …..

Où ne pas piloter mon drone ?

Il sera important de trouver une zone de vol qui conviendra à votre drone. Ainsi, il est déconseillé de piloter un drone dans une végétation dense comme une forêt, qui pourra augmenter les risques de crash ( à moins que vous soyez un pro du slalom).

Par ailleurs, il conviendra d’éviter les champs dotés d’herbes hautes ou de voler au dessus de l’eau à moins que vous soyez un pilote confirmé et saurez le maintenir au dessus de l’eau, ou que vous disposiez du modèle pilotable sur l’eau comme le Parrot hydrofoil par exemple.

Lors du pilotage de votre drone, le choix d’un terrain avec une végétation dense risque en cas de crash de votre appareil, de faire enrouler la végétation autour des différents équipements de votre drone que ce soit vos hélices, le moteur : Pour cela il faudra couper le moteur afin d’éviter de le griller.

Bien entendu, il sera important d’éviter les voitures, les zones d’habitations, les personnes et les animaux, d’autant plus que la réglementation des drones de loisir en France interdit certaines zones à survoler. Ainsi, l’endroit idéal pour le pilotage de votre drone serait par exemple un terrain de foot.

Que faire si je perds le contrôle de mon drone ?

Lors du pilotage du drone, si ce dernier commence à échapper à votre contrôle, il sera important de couper le moteur dans une zone ou vous serez certain de le récupérer sains et sauf ou endommager, plutôt que de le perdre définitivement hors de son champs de vision.

Lors de la chute du drone, il sera également important de couper le moteur afin d’éviter que les hélices soient coincées et de prendre le risque de griller le moteur.

CLIQUEZ ICI POUR ACHETER UN DRONE !